CH MDI, Erich Brunner, ericer Brunner Erich, 1900-1920 (Fonds)

Archive plan context


Level:Fonds
Archival Material Types:Iconographie

Information on identification

Ref. code:CH MDI, Erich Brunner, ericer
Title:Brunner Erich

Dates

Creation date(s):1900 - 1920

Information on extent

Importance matérielle et support:574 plaques de verre (positif et négatif) de divers formats pour projecteur
20 négatifs sur pellicule
Running meters:1.00

Information on context

Nom du producteur:Brunner, Erich (Malleray) ; Herzog, Jean-Louis (Bévilard)
Histoire administrative/Notice biographique:Erich Brunner, pasteur

Né en 1945, Erich Brunner a fait ses études en théologie durant 8 semestres à Neuchâtel et 1 semestre à Wuppertal (Allemagne). Après un stage pratique effectué à La Neuveville (BE), il a exercé le ministère pastoral successivement à Vauffelin (BE), Moutier (BE) et Bévilard (BE).
Marié à Heidi, il est le père de 3 filles adultes. L'histoire et la pensée protestantes, l'ornithologie et l'astronomie le passionnent.
Jean-Louis Herzog, pasteur

Fils d'un professeur du Collège latin de Neuchâtel, Jean-Louis Herzog naquit, en cette ville, en 1875. Grandissant au sein d'une famille pieuse, où les principes chrétiens étaient en honneur, il eut très tôt le sentiment que Dieu l'appelait à exercer le ministère pastoral. Pourtant les motifs ne manquaient pas, qui auraient pu l'engager à ne pas entrer dans une vocation souvent fatigante par les longues marches qu'elle exige. De constitution délicate, entravé dès l'enfance par une claudication épuisante, il n'en prit pas prétexte pour repousser l'appel de Dieu, mais, grâce à sa volonté bien trempée et à sa force d'endurance, il parvint à vaincre ce fâcheux obstacle qui, s'il lui rendit le ministère pastoral plus pénible qu'à un bien portant, ne l'empêcha pas d'accomplir sa tâche.
Consacré au Saint-Ministère le 13 juin 1899, après de solides études à Neuchâtel et à Berlin, il fut tout d'abord chapelain de l'hôpital Pourtalès en sa ville natale, puis suffragant ou pasteur intérimaire à Chézard-St-Martin, Fleurier, Môtiers, St-Blaise et Chardonne (Vaud). De 1904 à 1911, il dirigea les destinées de l'Église libre de Tramelan, remplaça le pasteur Guye de Neuchâtel jusqu'en mars 1912, puis exerça le ministère en France à Seloncourt et revint au Jura bernois, où il acheva sa carrière pastorale.De 1913 à 1928, il fut le conducteur spirituel de La Ferrière et de 1928 à 1941, celui de Bévilard. Retiré à Corcelles, il aurait aimé s'intéresser à la vie de cette grande paroisse et aux malades de l'hospice de la Côte, qu'il était allé visiter et qui s'étaient attachés à lui, mais la maladie qui avait déjà assombri les dernières années de son ministère à Bévilard, l'obligea à garder le lit et lui valut de longs mois de souffrances, héroïquement supportés et adoucies par les soins affectueux des siens.
On peut dire que rien d'humain n'était indifférent ou étranger au pasteur Herzog. L'histoire lui était chère. Membre de l'émulation jurassienne, il fit partie de longues années du comité de la section de la Prévôté et en assuma même les charges de président. Les domaines les plus divers des sciences naturelles l'intéressaient mais l'astronomie fut la science qu'il cultivait avec le plus d'ardeur. Que de fois ne braqua-t-il pas son télescope vers la voûte étoilée ! Que de conférences ne donna-t-il pas sur les astres ! Il était fier d'appartenir à la société d'astronomie de France en qualité de membre, et de donner, chaque jour, de sa station d'observation de La Ferrière, des renseignements précis à l'office météorologique. Les choses de la terre ne l'intéressaient d'ailleurs pas moins que celles du ciel. Dans sa paroisse de La Ferrière, les domaines les plus matériels de l'économie paysanne n'avaient pas de secrets pour lui, pas plus d'ailleurs que ceux de l'administration communale Ne disait-on pas qu'il avait remplacé à l'occasion, le chef de gare de cette station du S. C. ?
Toute sa vie, il s'intéressa activement à la jeunesse. Alors qu'il était à St-Blaise, il fut agent cantonal des Unions cadettes neuchâteloises. En 1909, il représenta les Unions chrétiennes du Jura au congrès universel de ces associations. Plus tard, il apporta une très active collaboration au mouvement scout, qu'il introduisit dans notre patrie. Il présida le corps des Éclaireurs jurassiens, puis l'ensemble de cette association suisse. Il s'honorait de l'amitié du grand chef Baden-Powell.
Dans le domaine de la Bienfaisance son activité a revêtu une réelle importance. Il fut fondateur et président du Dispensaire antituberculeux du District de Moutier, après avoir été fondateur de celui du district de Courtelary, président de la Croix-Rouge du district de Courtelary, membre de la Direction de l ‘hôpital du Moutier, inspecteur d'assistance de l'arrondissement de Saint-Imier, membre de Pro Juventute et fondateur de l'oeuvre Pour la vieillesse au Jura.
Son passage valut de nombreuses innovations durables et utiles, aux Églises indépendante neuchâteloise, libre vaudois, nationale bernoise, qu'il servit successivement. C'est à la suite de son intervention qu'en 1914, le Synode de l'Église libre vaudoise adopta l'institution d'une collecte en faveur de l'oeuvre des protestants disséminés, le démanche de la Réformation. Il participa activement à la commission du psautier romand et fit partie de la sous-commission chargée d'examiner les textes des psaumes. Il occupa également un poste en vue au sein de l'Assemblée de la M.S.A.S. S'il publia, dans le "Trait d'Union", des articles sur les sujets les plus variés, il présida avec beaucoup de maîtrise le Bureau Permanent du Synode jurassien, donnant à cet organe un esprit de continuité nécessaire. C'est depuis le passage du pasteur Herzog au sein du comité directeur de l'église que son activité s'est accrue graduellement et qu'i joue un rôle en vue et fécond au sein de l'Église jurassienne. Sa doctrine était celle du christianisme évangélique, mais le moteur de son existence fut un optimisme et un activisme fonciers, fort en honneur à la fin du siècle passé et au début du nôtre, et sa vie nous laisse un bel exemple de la victoire de l'esprit sur la chair douloureuse.
Le pasteur Jean-Louis Herzog est décédé le mardi soir 16 mars 1943 à Corcelles (NE).

[Source: SIMON, Charles (fils). "Le pasteur Jean-Louis Herzog". Trait d'Union jurassien, no 5, mai 1943]
Modalités d'entrée:Versement par prêt de 551 plaques de verre et un projecteur par Monsieur Erich Brunner en janvier 2014

Information on content and structure

Présentation du contenu:Diathèque du pasteur Jean-Louis Herzog de Bévilard : astronomie ; sciences naturelles ; art religieux ; paysages, villes, monuments suisses (notamment canton de Neuchâtel, quelques vues du Jura bernois) ; volcans et tremblements de terre ; guerres balkaniques, 1e Guerre mondiale ; France
Evaluation, tris et éliminations, sort final:Numérisation, reconditionnement, cotation : 2015
Catalogage : juin 2016
Les documents iconographiques ont été catalogués d'après l'inventaire réalisé le 18.11.1997 et transmis par le pasteur Erich Brunner.
Toutes les photographies ont été numérisées et sont accessibles dans le catalogue en ligne de Mémoires d'Ici : www.m-ici.ch.
Ericer572 a été éliminé : doublon
Accroissements:Pas d'accroissement prévu

Conditions of access and use

Conditions d'accès:Libre (statut juridique : archives privées ; soumis au droit supérieur, en particulier à la loi sur la protection des données)
Conditions de reproduction (MDI):La reproduction des documents est soumise à l'autorisation écrite préalable de Mémoires d'Ici.
Mention de provenance:Mémoires d'Ici, Fonds Erich Brunner
Language:Français
Physical properties:Fonds reconditionné

Information on related materials

Lieu de conservation des originaux:Mémoires d'Ici, fonds iconographiques, boîtes "Fonds Erich Brunner I - VIII"
Related material:Copies numériques conservées sur le serveur de Mémoires d'Ici, MICIRAID
- Version tif, 2400 dpi : MICIRAID/MICIBases/photos/photos TIFF/Fonds TIFF/Fonds Erich Brunner TIFF
- Version jpg, 600dpi : MICIRAID/MICIBases/photos/photos 300/Fonds 600/Fonds Erich Brunner 600
- Version jpg, 72dpi : MICIRAID/MICIBases/photos/photos 72/Fonds 72/Fonds Erich Brunner 72
Bibliographie:Herzog, Jean-Louis. Notice Historique Sur L'Union Chrétienne De Neuchâtel. Neuchâtel : [s.n.], 1898.
Herzog, Jean-Louis. La Société De Musique Ou Fanfare De La Ferrière. [Vevey] : [E. Quendet], 1919.

Additional comments

Comments:No ISIL (ISO 15511) de Mémoires d'Ici: CH-001534-8

Zone du contrôle de la description

Notes de l'archiviste:Notice réalisée par Frédérique Zwahlen
Règles ou conventions:Description établie conformément à la Norme générale et internationale de description archivistique - ISAD(G)
Date(s) de la description:2/3/2015
 

Descriptors

Entries:  astronomie (Matières\A)
  science naturelle (Matières\S)
  art religieux (Matières\A)
  monument historique (Matières\M)
  Neuchâtel (canton, NE) (Lieux\N)
  Jura bernois (région administrative) (Lieux\J)
  volcan (Matières\V)
  catastrophe naturelle (Matières\C)
  Guerres balkaniques (Evènements\G)
  Guerre mondiale 1 (Evènements\G)
 

Usage

Permission required:Aucune
Physical Usability:Sans restrictions
Accessibility:Public
 

URL for this unit of description

URL: https://collections.m-ici.ch/detail.aspx?ID=33565
 

Social Media

Share
 
Home|Login|de en fr it nl sl ar hu ro
Centre de recherche et de documentation du Jura bernois – Recherches en ligne